Valeur courante
Sculpture, Argent, Politique

13 petites sphères en acier de 3cm de diamètre, absolument identiques, sont signées et numérotées, comme convenu pour le « tirage original » d’une œuvre d’art.

Huit exemplaires numérotés de 1/8 à 8/8, quatre épreuves d’artistes numérotées de I/IV à IV/IV et un exemplaire Hors Commerce.

A chaque exemplaire a été attribué de manière arbitraire une valeur, à l’époque en francs. A part l’exemplaire Hors Commerce qui ne valait que 0 francs, la valeur de tous les autres augmentait à chaque fois d’un zéro. Ainsi le 1/8 valait 1 franc, le 2/8 10 francs, le 3/8 100 francs ... le IV/IV valait ainsi 100.000.000.000 de francs.

« Valeur courante » a été initialement mis en vente sur un catalogue de ventes par correspondances d’œuvres d’art et de design. Un clin d’œil ironique face à la « cote » de l’artiste et face au marché de l’art. Des versions en euros, dollars, yen, ouguiyas, francs suisses ... sont disponibles et en vente par l’artiste, sur leur valeur faciale.